knowledge plaza : un outil de curation payant et des pistes pour des solutions gratuites

Partager :

Knowledge plaza est une solution pour partager des infos, développer des projets de veille collaborative, à mi chemin entre le réseau social d’entreprise et la base documentaire structurée. Une nouvelle version est sortie fin 2012 où, selon la présentation que nous avons eu, tout a été remis à plat :

  • ergonomie (Responsive Webdesign pour plus de confort des clients nomades)
  • stratégie commerciale (retour à une politique tarifaire plus classique, avec un abonnement mensuel au montant dégressif selon le nombre total d’utilisateurs dans l’entreprise)
  • technologies utilisées (plus de flash, mais du html5)

Deux  projets aboutis nous ont été montrés en exemple :
– Le PMU : utilisation de knowledge plaza pour la veille et pour permettre de capturer les différentes informations et de les organiser avec des tags
– Lafarge : pour créer un réseau de nombreux collaborateurs dans le monde et partager les informations sous forme d’un référentiel

La démo de l’outil est ensuite tombée à l’eau à cause d’un bug temporaire sur leur nouvelle version ! On ne pouvait pas voir ce que les autres partageaient !

Vers le gratuit….

Ma conclusion personnelle est qu’il s’agit d’un outil intéressant, mais cher et réservé à l’entreprise…
La démo était une démo axée sur un outil, mais il n’ a pas été vraiment question de la curation. La curation est pourtant quelque chose de fondamental et magique à la fois ! Elle est en train de métamorphoser certains aspects de mon métier de gestionnaire de l’information, en permettant de partager facilement avec qui je veux (un groupe de travail, des abonnés à une newsletter) du contenu pertinent, sélectionné en un clic sur le web, sous une forme éditorialisée. Dans mon cas, c’est un élément indissociable d’une veille, qu’elle soit collaborative ou pas. Il s’agit de la suite logique du processus de veille. Mais, contrairement à ce que laisse penser la présentation de Knowledge plaza, je doute encore qu’un seul outil puisse réunir toutes les fonctionnalités les plus poussées d’une plateforme de veille et de la curation… En tout cas, pour bien débuter et se faire la main, je vous conseille d’utiliser scoop-it qui est très intuitif et français à la base (même s’ils ont maintenant des bureaux dans la silicon valley !).

Un article récent de Presse citron : Scoop.it, 5 millions de visiteurs uniques et une intégration dans HootSuite

Partager :

Knowledge Plaza : sauvez, structurez et partagez l’information

Partager :

  

Antoine Perdaens  twitter.com/tlg

Antoine Perdaens  est venu présenter le 10 juin 2011 la société Knowledge Plaza, éditeur d’une ‎solution  collaborative, lors de la dernière journée de la première session 2011 de la formation en ‎gestion de projet web2.0 au CNAM .‎

 

 

Knowledge Plaza  : outil collaboratif  de gestion des ‎connaissances

 
Cet outil est dédié à la gestion interne de l’information et des connaissances en entreprise, et se ‎différencie des outils de GED classiques  grâce à la dimension sociale qu’il apporte par la ‎possibilité de gérer un Réseau social d’entreprise. L’idée est de valoriser aussi bien  les ‎ressources que les personnes. ‎
L’intervenant nous définit en introduction la notion de curation. Il existe un contenu utile sur le web, ‎venant des différents médias sociaux, qui doit être rassemblé, mis en contexte, et transmis à d’autres ‎personnes en un seul endroit afin de limiter le phénomène d’infobésité.‎
L’évolution souhaitable est de pouvoir faire participer d’autres personnes à la curation (1)
Dès les années 90 Antoine Perdaens travaillait au sein d’entreprise de prestations de veille pour des ‎tiers.  Suite à cette expérience il a souhaité monter sa société et proposer un outil répondant aux ‎besoins de l’entreprise en gestion des connaissances axée web.2.0. ‎

Fonctionnalités

KP permet de collecter différents types d’information (documents, liens, contacts, références, ‎emails..), de les organiser et les décrire collectivement (par tags, facette, screenshot, ‎commentaire, pièces jointes, gestion de versionning…).  

 

      Ainsi, la fonction mosaique permet de ‎rassembler des ressources qui seront liées via un    wiki, et celle ci peut ensuite être exportée ‎périodiquement dans un PDF charté à l’image de l’organisation. ‎

Les contenus sont ainsi disponibles dans la « Plaza », la base de connaissances, tandis que le ‎tableau de bord s’occupe de notifier et permet le suivi d’activité des groupes et des personnes de ‎son réseau (à la manière d’un mur de Facebook d’entreprise)

Knowledge Plaza propose des fonctionnalités de recherche avancée dans le contenu de la plate-‎forme, mais vise également à faciliter la recherche sur le web en s’appuyant sur le moteur approprié ‎au type de contenu recherché.‎
Il est ensuite facile de rediffuser cette veille partagée par mail ou via un espace de publication dédié.‎


 

  Découvrez Knowledge Plaza…

  

    Cas client : le PMU

 

 
En choisissant Knowledge Plaza le PMU réussit à mieux partager ses connaissances et à enrichir ‎l’information grâce aux fonctionnalités de travail collaboratif.‎
L’année 2010 a été pour le PMU une année de transition majeure avec l’ouverture à la concurrence du ‎marché français des jeux sur Internet.‎
Ce contexte d’ouverture de marché a renforcé la dimension stratégique de la veille concurrentielle ‎internationale assurée par le Département Veille et Produits (DVP), qui a choisi de se doter d’un ‎logiciel de veille collaborative pour améliorer la dynamique entre information, vision prospective et ‎action.  ‎

   
L’équipe de veille qui diffusait de l’information sous forme d’alertes, d’articles d’analyse, et d’une ‎revue de presse bimensuelle, a su convaincre sa Direction de l’intérêt de se doter d’un outil ‎collaboratif. La facilité de mise en œuvre de l’outil a permis un déploiement en quelques mois. ‎
La réussite de cette mise en place a considérablement été favorisée par l’implication du Management ‎dans ce projet. ‎

  

  Usages

 

 

Le schéma classique est de démarrer avec l’outil de production, puis d’ouvrir la diffusion et ‎d’agrandir le réseau des acteurs qui viendront consommer l’information et l’enrichir. Il est tout à ‎fait possible d’importer des bases déjà existantes. L’information collectée peut également être ‎soumise et retraitée par l’équipe source de veille. ‎
 

L’outil peut être couplé  avec  un outil de collecte d’information type Kbcrawl, avec la ‎solution Lotus Notes, Sharepoint ou encore Alfresco. Il est possible en aval de définir de véritables ‎plateformes ciblées de communication/diffusion ouvertes à des clients internes, ou externes (module ‎KP Communities) sur abonnements.‎
La solution KP est flexible et disponible sous forme d’abonnements selon les fonctionnalités choisies ‎et selon le nombre d’utilisateurs.‎
KP réfléchit aux usages web2.0 afin d’améliorer sa plateforme selon les besoins des clients (ainsi ‎a été introduite la notion de serious game pour développer/fidéliser une communauté en interne,  la ‎fonction d’export via les réseaux sociaux, de « Chat », ou encore un indicateur de présence affiché ‎sur les photographies des utilisateurs).‎

Soizic de Rengervé et François Mahuzies

[1] Curation : Contenu Utile Repéré et Assemblé pour sa Transmission
Partager :