Panorama des outils collaboratifs web 2.0

outils collaboratifs
Partager :

3d network connectionsEvelyne Broudoux maître de conférence au CNAM a dressé un panorama complet et complexe des outils collaboratifs gratuits, adaptés à la gestion de projet.

En définissant d’abord en creux le terme de travail collaboratif dans le cadre du web 2.0, elle a ainsi fait la distinction entre travail participatif et coopératif.

Le travail coopératif permet l’élaboration d’une oeuvre finale par la compilation de documents constitués individuellement tandis que dans le cadre du web collaboratif, le travail des acteurs s’organise toujours autour d’un document (augmenté ou simplement modifié) réalisé à plusieurs, selon des régles établies et acceptées par tous les participants.
On désigne ainsi par le terme de « Groupware » (en français Collectique) les méthodes et les outils logiciels  permettant à des utilisateurs de mener un travail en commun à travers les réseaux.

mobile internet série webAujourd’hui, l’informatisation des entreprises est un fait avéré. La numérisation massive des documents  a transformé durablement le fonctionnement des entreprises et l’accès à l’information. Devenues le théatre de domaines disciplinaires qui se regroupent et interagissent, les entreprises “pensent” intercommunicabilité des outils, fluidité de l’information et créent, par là, un véritable écosystème interne.
Le travail collaboratif y est grandement présent et peut faire appel au workflow. Evelyne Broudoux rappelle qu’un workflow peut avoir différentes formes d’organisation avec plus ou moins d’implication des acteurs et que, par expérience, la décision en revient toujours au chef de projet qui porte la responsabilité du livrable.

En tant que spécialiste des espaces sociotechniques de (re)documentarisation et de remédiatisation du web, Evelyne Broudoux  nous a ainsi proposé d’opérer un choix parmi une typologie des solutions collaboratives dont les fonctionnalités ne sont pas égales, ni toutes présentes dans un seul et même outil. Le choix de la solution devra s’opérer selon la nature des besoins collaboratifs du projet.

Exemple d’outils

Parmi ces outils, les Wikis, les plateformes collaboratives tel JamesSpot ou sharepoint permettent de partager des connaissances, des documents, et de travailler en groupe de manière efficace.
Pour opérer un choix parmi les nombreuses solutions du marché, elle nous recommande de consulter le site Grantcraft. Celui-ci permet la sélection d’outils collaboratifs selon une méthode inter-active au cours de laquelle nous sélectionnons les fonctionnalités nécessaires à notre projet.
groupware Avec un focus sur les wikis, des outils très simples d’utilisation, qui peuvent s’intégrer facilement dans un Réseau Social d’Entreprise, Evelyne Broudoux  nous a présentés  wikimatrix, un site essentiel pour choisir un wiki. Ce site recense ainsi toutes  les typologies de wikis  selon  des critères précis (gestion des images, langage, installation en local ou sur serveur,  nombre de  documents à mettre en ligne).
Enfin, Evelyne Broudoux a fait la démonstration en ligne de plusieurs solutions selon leur nature (GED, réseau social, gestion de projet…). L’occasion pour elle de nous recommander, avant de faire un choix définitif, d’essayer les versions gratuites de ces outils afin de bien en mesurer l’intérêt par rapport à nos projets, leurs degrés d’intégration des outils externes tel google drive et leur ergonomie.

 

Exemples de plateformes collaboratives :

Article rédigé par Evelyne, Philippe et Alexandra

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *