Médias sociaux et Facebook, Frédéric Cavazza

facebook
Partager :

Frédéric Cavazza est un consultant et un blogueur réputé dans le monde du web 2.0 et des usages avancés du numérique en entreprise. Il a présenté un état des médias et réseaux sociaux et notamment Facebook à la formation gestion de projet 2.0.

« Révolution Web » ou pas ?

MinitelBien avant l’apparition des récentes vedettes du Web, le Minitel ou encore la plate-forme Usenet (1980) permettaient « d’échanger ».

Aujourd’hui au cœur de la troisième « révolution Web », le véritable changement est au niveau de l’utilisation qui est faite des différents moyens de communication.

Ces derniers s’adressent, tout d’abord, à une très large communauté, qui ne nécessite pas de prérequis informatique pour utiliser et profiter au maximum des différentes plate-formes. Ces personnes n’ont d’ailleurs pas besoin d’avoir du matériel spécifique afin d’échanger : le téléphone portable est là pour ça !

Communautaire, social, quelle différence ?

Réseaux sociauxLe premier terme désigne un groupe de personnes qui a des centres d’intérêt commun, et qui échange à ce sujet. Le deuxième, quant à lui, représente beaucoup de personnes qui parlent de tout, en même temps.

Les médias sociaux et leurs utilisateurs

Un média social, quésaco ? : «Les médias sociaux désignent un ensemble de services permettant de développer des conversations et des interactions sociales sur internet ou en situation de mobilité».

Générer du trafic (pour les plates-formes), se faire de la publicité (pour les marques), une réputation (relation conseiller-client pour les banques) ou une identité numérique (chez les adolescents) : les enjeux sont multiples.

80 % des internautes utilisent les médias sociaux (hors mobiles). Soit une population hétérogène pour qui le Web n’est plus une barrière.

Forum, blog, wiki, microblog, réseau social, site de partage, agrégateur, jeux sociaux, FAQ collaborative ou géolocalisation ; la croissance incroyable des réseaux sociaux a des impact sur les comportements. Ci-dessous trois exemples :

  • 59% des internautes visitent des espaces de marques
  • 40%  des pages Facebook de marque
  • Et 34 % d’entre eux sont « fan » d’au moins une marque

Ces marques, quelles le veuillent ou non, sont présentes sur les réseaux sociaux via les internautes eux-mêmes. Des scandales ont d’ailleurs éclaté suite à des publications embarrassantes d’utilisateurs : « personne n’y échappe ! ».

facebookFacebook dis moi tout…

Une progression spectaculaire pour le chouchou du Web, mais des chiffres néanmoins contestables. Une couverture mondiale mais une présence limitée dans les pays à forte croissance. Ce qui est certain, c’est le flux d’utilisation incessant tout au long de la journée.

Qui sont tes amis ?

Facebook s’adresse à une très large communauté. Des personnes qui ne voient pas forcément en lui le meilleur moyen de se créer un réseau ou de promouvoir un produit. Un sentiment qui touche tant les entreprises que les particuliers.

Certains annonceurs y trouvent, bien évidemment, leur compte et apprécient les bienfaits d’une telle image : une part importante de leur publicité est dédiée à cette « promotion communautaire ».

Ils possèdent pour cela de nombreux moyens de communication :

  • Bannières ciblées
  • Fan page et Insights
  • Boutons « like »
  • Photo tags
  • Social plugins
  • Places et Local deals
  • Sponsored story

Facebook for ever ?

Facebook n’est pas synonyme de longévité ni de pertinence. Il tente d’humaniser, de s’adapter à la demande et de créer une certaine transparence vis à vis de ses fidèles.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *